Shri Mahesh

« L’amour est ma loi, la vérité est mon combat »

Shri Mahesh

Mahesh Ghatradyal (Shri Mahesh) est né le 11 juillet 1924 dans l'état de Karnataka en Inde du sud. Orphelin très jeune, il reçoit une double éducation.

 

Il est élevé dans le monastère virashivaïste Shiva Mandir dirigé par Swami Mruttun Jay. Parallèlement, il reçoit une éducation anglaise d’un précepteur privé.

 

Champion de marathon, il vient en France en 1947 pour représenter la  république indienne aux Jeux  Universitaires Mondiaux.

 

A Paris, il est accueilli au sein de la famille Dolto; il y restera douze ans.

 

Il travaille dans un laboratoire de physiothérapie entre 1947 et 1955, de 1954 et 1960 à l’Hôpital Percy et à l’Hôpital des Enfants pour la rééducation des soldats blessés et des enfants handicapés.

 

    Il rencontre André Malraux (ministre de la culture), Jeanine Auboyer (conservateur du musée Guimet), les professeurs Jean Filliozat et Paul Mus (spécialistes de l’étude de l’Inde), les docteurs Françoise Dolto (pédopsychiatre) et François Creff (nutritionniste) et Robert Salmon (directeur du journal France Soir). 

 

      En 1959, tous l’encouragent à créer le Centre pour les Relations Culturelles Franco Indiennes (CRCFI). Son but est d'étendre la culture indienne en organisant des conférences, expositions, représentations de danse et de musique, des voyages en Inde, ainsi que le développement de la culture Française sur le continent Indien.

 

Le CRCFI est reconnu d'utilité publique depuis 2003

 

       Dès 1958, il se consacre à l'enseignement du Hatha Yoga Traditionnel et fonde en 1968 la Fédération Française de Hatha Yoga, puis l'Ecole Internationale du Yoga Traditionnel en 1981, destinée à la formation des futurs professeurs de la Fédération. Cette association est composée de 10 établissements répartis en France et un en Belgique.

 

      Shri Mahesh crée, en 1994, avec le soutien du Ministre Xavier EMMANUELLI, l’association France Inde-Karnataka (F.I.K.), qui permit la construction d’un hôpital à Halligudi, non loin du site archéologique d’Hampi.

 

      Pour toutes ses actions culturelle, médicale, éducative, humanitaire, Shri Mahesh est élevé Chevalier de l'Ordre National du Mérite le 18 décembre 1996 et fait Chevalier de la Légion d'Honneur le 25 Mars 2005.

 

Shri Mahesh nous a quitté le 21 août 2007.